Moniri M'Bae a débuté sa carrière avec "Le cri du margouillat" à La Réunion dans une série qui s'appelait "Little Momo" qui débuta dans le N°08 et se termina dans le dernier numéro - (n° 28) - en 2002. À cette époque, Moniri M'Bae vivait déjà en France depuis 1993 à Montpellier où il était venu faire une licence d'arts plastiques. Après deux ans à l'école des Beaux-Arts d'Angoulême, il rejoint la revue "Tchô" chez Glénat, dans laquelle il dessine la série "Little big Momo" durant une dizaine de numéros. Remarqué par le directeur de la collection dans "Le cri du margouillat", il débute dans "Tchô" en même temps que le réunionnais Tehem (Tiburce) qui dessine maintenant "Zap collège" et "Malika secouss". Il collabore depuis septembre 2004 à la collection Je bouquine sur la série "Double pote", scénarisée par Didier Lévy, qui relate le quotidien de deux collégiens.

Dessinateur au talent atypique, croquant des situations de la vie quotidienne traitées rapidement à la plume ou au pinceau, Moniri M'Bae fait partie des auteurs "révélés" en France par l'ouvrage collectif tiré de l'exposition Choco Creed (de l'association Café Creed). À la suite de sa longue collaboration au magazine "Le cri du margouillat" et outre sa collaboration régulière à "Tchô", le magazine humoristique publié par les éditions Glénat, ses dessins et planches ont été publiés dans de nombreux fanzines tels que Thermostat, Le Mutant, LMQP, La Brochette, Liquid Mox, Tartagueule, etc.

 

"Je change de technique selon ce que je souhaite raconter : j'aime l'idée de n'avoir pas un style​ défini, ainsi rien n'est figé et j'ai le sentiment de continuer à évoluer."

Moniri M'baé

Autodidacte, il découvre l'univers musical à l'adolescence, commence à apprendre la guitare, passe son baccalauréat à la Scala Cantorum, école de musique parisienne qui depuis ne cesse d'orienter sa vie. Il débute sa carrière en 1980 comme sonorisateur au New Morning où il rencontre les plus grands jazzmen de l'époque (Dexter Gordon, Cannonball Aderley….). En 1984 il rencontre Dominique Dalmasso (César du Son pour le film «La Haine» en 1995) et travaille dans le domaine du son cinéma à Archipel Production dont il devient associé en 1989. Il va apprendre son métier d'Ingénieur du Son en travaillant essentiellement pour des films documentaires avec les «Films d'Ici» pour les tournages, et en post-production dans le studio d'Archipel ou il aura l'occasion de faire aussi de la musique (guitare pour le César du documentaire en 1989, et divers courts métrages mais aussi des synthés pour Michel Portal dans "Transantarctica". Étant créatif de nature il commence à composer des musiques dès le plus jeune âge (inscrit à la Sacem depuis 1974). D'abord pour divers groupes dont il fait partie puis beaucoup pour le cinéma. On peut noter en particulier, la composition pour 4 films de Charlie Chaplin "The Count", "Easy Street", "Immigrant" et "The Bank" diffusés sur Antenne 2 et vendus dans 30 pays. Après 3 ans à Maurice où il est formateur Son pour la M.B.C et la M.F.D.C (télévision et cinéma mauriciens) il s'installe en 2003 à La Réunion avec sa famille où très vite il monte un groupe de fusions de musiques du monde "Transe-Fusion" dont il compose et écrit la plupart des chansons. Le groupe sélectionné à la finale de la "Clameur des Bambous" en 2005 et présent sur la compilation du P.R.M.A en 2006 se décompose, car le chanteur part en métropole.

 

Alain continue de composer pour l'audiovisuel, le documentaire de Fanny Pernoud "Lune bichique" en 2006 diffusé sur Season, divers films institutionnels, et, en 2011, il compose la bande originale et la chanson du générique écrite et chantée par le rappeur La Fouine pour le film "Rouleur de journaux" de S. Rougemont.

Alain Rosenfeld

Fred Theys est un artiste né en Bretagne qui vit et travaille sur l'île de La Réunion. Il a illustré 7 albums jeunesse et est l'auteur de 2 BD muettes pour adultes. Ses dessins sont exposés en galeries, mais il dessine aussi ses "Zazous" (ses petits personnages noir et blanc) dans la nature et lors de spectacles de dessins, accompagné de musiciens.

Plus d'infos : www.zazous.info

 

Fred Theys est aussi apiculteur, et fait des conférences et formations en apiculture tropicale.

Plus d'infos : api974.blogspot.com

Fred Theys

Née au cœur du Cirque de Salazie à La Réunion au début des années 70, cette enseignante créole baigne dès sa tendre enfance dans un milieu familial qui sent bon le terroir, la charcuterie maison, la pluie, le soleil et les fruits de saison.  

Plus tard, cette existence faite de joies simples au sein d’une nature généreuse marquera cette artiste-de-la-vie du sceau de l’authenticité, de la force et de la légèreté. Nul étonnement donc à ce que depuis 2009, l’habilitation en bandoulière, sa carrière professionnelle aux quatre coins de l’île l’amène à pousser plus en avant son engagement auprès de nos plus petits.

Ainsi, au gré de travaux pratiques in situ, à l’écoute des enfants, elle ressent le besoin de créer des albums bilingues adaptés à l’apprentissage scolaire en milieu créolophone, une langue créole qui la passionne pour son côté chantant, sa poésie, avec la collaboration de Florence Miranville, une autre enseignante passionnée. Albums bilingues, dans lesquels outre son écriture généreuse, s’exprime aussi son savoir-faire manuel qui saura captiver l’attention de nos chers bambins et répondre aux attentes des enseignants et des parents, à l’école comme à la maison.

Katty Lauret-Lucilly

Originaire de la ville de Saint-Joseph, Florence Miranville se passionne pour l’univers artistique depuis son enfance. Elle expérimente toutes sortes de techniques et expose ses tableaux à la salle Beaudemoulin du Tampon en 2006 avec les autres membres de l’association AUDAR (Association et Unification des Autodidactes Régionaux).

Suite à un cursus scientifique, son parcours s’oriente vers le métier de Professeure des écoles. Son expérience professionnelle l’amène à enseigner auprès d’un public de très jeunes enfants. C’est suite à une rencontre dans son milieu professionnel avec une personne partageant la même passion qu’est né le projet ambitieux de se lancer dans la publication d’albums en créole pour les tout-petits afin de promouvoir la langue et la culture créole dans les écoles ; sa contribution se concrétise par la petite touche de créativité dans les illustrations pour donner vie à ses histoires.

Florence Miranville

Née à l’île de La Réunion, Lalou est une enfant des hauts, qui grandit au frais, élevée aux brèdes bio des Plaines. Des études tortueuses, sinueuses, diverses et variées, elle travaille très tôt auprès des enfants et des gens. Devenue mère, elle revient au pays pour y élever sa fille.

 

Passionnée de littérature, de sciences humaines et de sciences physiques, amatrice de mythologies, de contes, de musique et de danse, elle construit son petit chemin, tissé de rencontres humaines et de partages. De ce méli-mélo, elle tire décors et portraits qui peupleront son univers.

Lalou

Julie Bernard, est une auteure-illustratrice originaire de l’île de La Réunion, diplômée de l'école Auguste Renoir à Paris et des Beaux-Arts de Bruxelles. Ses projets ont été primés par le Nami Concours 2015 et en sélection d’Ilustrarte 2016. Ses illustrations se nourrissent en grande partie des petites poésies de l'ailleurs, du voyage, de l'insularité et de l'altérité.

 

De son île, elle a gardé l’attachement pour la couleur, les espaces flottants et la prédilection pour l’utopie et le rêve. Elle collabore actuellement avec les éditions Mardaga, Le magazine Philéas & Autobule, le collectif Ukiyo, son collectif bruxellois M&G et Zébulo Éditions pour son premier livre illustré. 

Julie bernard

    © Zébulo Editions 2021

    Conception : Limonade Communication - mentions légales

    • Facebook